Plombier fixant le tuyau d'évier blanc avec une clé à molette.

Quand intervient le plombier lors d’une construction  

La plomberie sera l’étape suivante à réaliser dans le second œuvre, après que les travaux liés à l’isolation, aux revêtements extérieurs ainsi qu’au cloisonnement, aux menuiseries intérieures, à l’électricité et à l’escalier soient terminés. Le décryptage !

Les différentes tâches de plomberie à réaliser dans la maison.

L’installation de la plomberie revient à réaliser trois types de travaux à l’intérieur de la maison.

Il s’agit d’abord de raccorder la maison au réseau d’eau public et de mettre en place un réseau de canalisations pour alimenter en eau l’ensemble de la maison.Ensuite, il s’agit de mettre en place le système de chauffage de l’eau pour éviter les rigueurs du climat en hiver.
L’objectif final est l’évacuation des eaux usées.

Au début, pour les travaux d’approvisionnement en eau, sa mise en œuvre est effectuée par un système de tuyaux connu sous le nom de l’alimentation qui permet à travers un réseau compliqué, d’envoyer l’eau dans toute la maison.
Le processus suivant consiste à chauffer l’eau pour fournir les installations sanitaires de la maison (salle de bain…) ainsi que la cuisine. Pour ce faire, la meilleure solution est l’installation d’un chauffe-eau électrique, par lequel l’eau provenant du distributeur circulera initialement. En fonction du budget, il existe au moins quatre types de chauffe-eau. Il s’agit de ceux qui fonctionnent à l’électricité ainsi que ceux qui fonctionnent au gaz, ceux qui fonctionnent au bois et enfin ceux qui fonctionnent à l’énergie solaire.
En dernier lieu, pour le traitement des eaux usées, ce sera l’utilisation de tuyaux pour laisser les eaux usées aller dans le réseau d’assainissement de la ville.

Les stratégies d’installation de la plomberie

Dans le processus d’installation de la plomberie, deux méthodes sont généralement employées.

La première, communément appelée « pieuvre », consiste à connecter l’alimentation centrale à tous les tuyaux qui alimentent les différents points d’eau de la maison. En raison de la facilité de son processus d’installation, ce type de système est généralement le plus connu.
L’autre méthode, connue dans le secteur sous le nom de  » robinetterie « , consiste à installer plusieurs robinets pour alimenter en eau les différents niveaux de la maison. Pour ce faire, le concept est simple : installer une pente sur la longueur de la maison comme alimentation initiale. Une fois la colonne montante installée, il est important de mettre des robinets d’arrêt pour chaque étage. Il en résultera un deuxième collecteur qui sera relié à chaque étage. réseau de tuyaux sera joint.
Il convient de noter que cette méthode d’installation s’applique surtout aux maisons à plusieurs étages.

Matériaux nécessaires à l’installation de la plomberie dans la maison

Pour installer la plomberie dans leur maison, les propriétaires peuvent choisir entre trois types de tuyaux : Le PVC, l’acier ou le cuivre, chacun d’entre eux ayant clairement ses propres avantages.

Par exemple, l’acier est la meilleure option pour éviter la contamination chimique. Il est également très apprécié en raison de sa résistance à l’abrasion mécanique.
Le cuivre présente des avantages similaires.
Quant au PVC, son principal avantage est sa résistance à l’abrasion et ses performances remarquables.