La marche à suivre pour changer le joint d’un robinet

Si votre robinet se met d’un coup à fuir ou à goutter, il est fort possible que le problème vienne du joint, et que celui-ci soit défectueux. Le joint est un anneau en matière synthétique, ou en caoutchouc qui va retenir l’eau dans les canalisations lorsque le mécanisme n’est pas actionné. Ceci dit, le joint peut s’user au fil du temps, et cela entraîne des fuites. Vous devez donc le changer et pour cela, nous vous livrons la marche à suivre.

Les outils à prévoir pour changer un joint de robinet

Changer un joint de robinet inclut l’achat d’un nouveau, et il y en a tellement dans le commerce que vous serez vite perdu. Le meilleur moyen pour ne pas vous tromper est de prendre avec vous l’ancien joint pour en acheter le même. Pour enlever l’ancien joint et placer le nouveau, vous aurez besoin de :

  • Des clés (plates et polygonales) ;
  • Un tournevis ;
  • Une pince ;
  • Un cutter ;
  • Du vinaigre ;
  • Un chiffon.

Les deux derniers éléments sont pour faire y tremper et essuyer l’ancien joint, afin de lui enlever toute trace de calcaire : il sera plus exploitable, et vous saurez mieux ce que vous cherchez.

Vider la conduite pour changer le joint d’un robinet

Avant d’entamer votre intervention de robinetterie, il convient de fermer l’arrivée d’eau. Vous devez fermer le robinet principal qui dessert toute la maison. Ensuite, seulement, vous pourrez vous attaquer à la vidange de la conduite : vous devrez ouvrir le robinet de la vidange. Il y en a deux : le premier se situe sur la conduite principale, le second sur le robinet en question. Au moment d’effectuer votre démontage, prenez vos précautions en fermant le bouchant du lavabo/évier. Ainsi, vous ne perdrez aucune pièce du robinet dans la conduite de démontage.

En savoir plus :  Quelles sont les explications face à un robinet qui siffle ?

Changer un joint de robinet : ouvrir le mécanisme

À présent, vous pouvez desserrer et enlever le bouton tournant de votre robinet. En démontant le robinet, vous devez faire attention à l’emplacement et l’ordre des pièces pour ne pas vous tromper lors du remontage. Si votre robinet est trop serré, et que vous devez utiliser une pince pour le desserrer, nous vous conseillons de placer un chiffon autour du robinet : ainsi, vous travaillerez plus efficacement, et ne risquerez pas d’abîmer le robinet. Utilisez la clé polygonale pour desserrer le mécanisme. Généralement, le joint que vous cherchez se situe à l’arrière, et une vis le maintient en place. Si le joint est trop détérioré, il restera collé au boisseau. Dans ce cas-là, vous devrez utiliser le tournevis pour le décoller.

Changer le joint du robinet : monter le nouveau joint

Maintenant que vous avez dévissé la vis ou l’écrou qui maintenait le joint, vous pouvez l’enlever. Si le joint était coincé sous un écrou rouillé, nous vous conseillons d’utiliser de l’huile graphitée : il suffit d’en verser quelques gouttes pour dissoudre la rouille, puis essuyez avec un chiffon sec. N’hésitez pas à faire tremper le mécanisme du robinet dans le vinaigre précédemment cité : cela enlèvera le calcaire. Prenez le temps de bien nettoyer l’endroit où vous allez placer le nouveau joint. Une fois que vous avez nettoyé et essuyé tout le mécanisme, vous pouvez insérer le nouveau joint. Remontez le mécanisme du robinet en faisant attention à remettre chaque pièce au bon endroit. La moindre pièce qui manque ou qui est mal placée sera la cause d’une fuite future, ou d’un dysfonctionnement de votre robinetterie. Quand vous avez tout replacé, ouvrez le robinet principal sans oublier de fermer le robinet de vidange. Actionnez votre robinet pour vérifier que tout fonctionne bien. Si cette opération vous paraît compliquée à effectuer, vous pouvez toujours vous tournez vers un plombier professionnel.

En savoir plus :  Comment déboucher une baignoire ?